Selous

 

Classée au patrimoine mondial par l’UNESCO, la réserve du Selous est la plus vaste zone protégée d’Afrique, s’étendant au sud-est de la Tanzanie sur une superficie d’environ 55000km². Elle jouxte au nord-ouest le parc national de Mikumi, et prend place plus largement dans l’écosystème de Selous-Niassa qui s’étend jusqu’au Mozambique sur 155000km². Jusqu’à 2019, seule la partie nord de la réserve était ouverte au safari photo. Les 4/5èmes du territoire au sud de la rivière Rufiji qui traverse d’est en ouest la réserve étaient des réserves de chasse.

 

Depuis 2019, la réserve de Selous est passée sous l’administration de TANAPA, l’organisme tanzanien en charge de la gestion des parcs nationaux. La réserve s’appelle désormais parc national Nyerere en hommage au 1er président et «  père » de la Tanzanie indépendante.
La superficie du parc national s’étend désormais sur 30000km2 en ayant intégré l’essentiel des « blocs » de chasse du sud de la réserve. L’ouverture au safari photo animalier des immenses territoires anciennement dévolus à la chasse prendra cependant du temps compte tenu des aménagements à prévoir, tels que la création d’un réseau de pistes. Par commodité, il est à parier que le nom de Selous reste encore longtemps utilisé par les amateurs de safari en Tanzanie.

 

La réserve du Selous offre une grande variété de paysages et d’environnements comme la savane arbustive et la plaine herbeuse, des forêts claires et des massifs montagneux. En dehors des sentiers touristiques aménagés pour circuler en 4x4, ses paysages sont restés inchangés depuis des temps ancestraux. Le Selous est traversé d’ouest en est par la rivière Rufiji qui alimente un réseau de canaux, de lacs et de marécages qui forment l’un des systèmes écologiques les plus remarquables d’Afrique.

La particularité de la réserve du Selous est de pouvoir y effectuer des safaris en bateau. Outre le sentiment de quiétude lors de la navigation, le safari en bateau permet une observation de la faune dans un cadre exceptionnel : approcher de très près hippopotames et crocodiles, observer l’immense variété d’oiseaux lacustres, mais aussi voir tous les animaux qui viennent s’abreuver.

La réserve du Selous permet également d'effectuer des safaris à pied pour s’imprégner véritablement de son environnement sauvage. Escorté par un ranger armé et accompagné de guides expérimentés, les voyageurs sont initiés au pistage en brousse, à la recherche et à l'identification des traces de passage et à la compréhension de l'écosystème du Selous. Les safaris à pied permettent des rencontres inattendues avec les animaux, mais aussi quelques émotions fortes lorsqu’il s’agit de fauves, de buffles ou même d’éléphants.

Au cours d’un séjour dans le Selous, les safaris en 4x4 permettent d’observer une faune variée, dont les principaux prédateurs qui peuplent les autres parcs de Tanzanie. Outre les nombreux lions, léopards et hyènes, un safari dans le Selous offre également l’occasion d’observer des lycaons, espèce de chien sauvage en voie d’extinction, dont la réserve accueille la plus forte population d’Afrique. D’immenses troupeaux de buffles, d’hippopotames et d’éléphants parcourent également la réserve. Les éléphants ont beaucoup souffert du braconnage ces dernières années, mais leur population dans le Selous reste la plus importante d’Afrique.

 

Quand programmer son voyage dans le Selous ?

La meilleure période pour un safari dans la réserve du Selous est de juin à novembre (à la saison sèche). A cette période, les animaux se concentrent autour des lacs et au bord de la rivière Rufiji, ce qui facilite grandement leur observation.

En juin et jusqu’à début juillet, au sortir de la saison de pluies, la hauteur des eaux permet aux bateaux d’emprunter les bras de la rivière Rufiji qui rejoignent les lacs Mzizimia, Siwandu, Nzerakera, Manze et Tagalala, offrant ainsi un parcours complet dans cet écosystème unique.

En septembre et en octobre, les derniers mois de la saison sèche voient la concentration de la faune augmenter près des points d’eau permanents, facilitant ainsi leur observation.

Le mois de novembre est annonciateur de la saison des pluies. Les petites pluies font reverdir les paysages que les chaleurs de la saison sèche ont accablés. La période est encore propice aux safaris et accueille un nombre de touristes plus limité. 

Lors de la saison des pluies (green season), de décembre à février, les paysages de la réserve du Selous reverdissent et l’eau semble parfois envahir la région. Cette abondance disperse les animaux qui se font plus rares à observer. Certaines pistes sont rendues impraticables par les pluies, ce qui limite les déplacements. Les températures sont plus élevées, surtout en février et mars, et les pluies ne sont pas rares.

 

L’avis du spécialiste de la Tanzanie

La réserve du Selous est sans nul doute l’une des plus belles régions de Tanzanie. Ses paysages caractéristiques liés à la forte présence d’eau offrent un environnement très différent des autres parcs nationaux du pays. Le sentiment d’isolement et d’immersion dans la nature sauvage est l’un des plus forts que l’on puisse ressentir en Tanzanie. Le faible nombre d’hébergements existant dans la réserve limite le nombre de voyageurs.

De plus, les véhicules sont autorisés à sortir des nombreuses pistes qui arpentent la réserve, ce qui réduit encore le risque de croiser d’autres véhicules. Le safari hors-pistes dans la réserve du Selous permet véritablement de pister les animaux et de les approcher au plus près lorsqu’ils sont débusqués.

Pour réussir son safari dans la réserve du Selous, le choix de l’hébergement est primordial. La faune se concentrant près des points d’eau, il est stratégique de séjourner à proximité au risque sinon de faire de nombreux longs trajets par la piste pour aller observer les animaux.

 

Les safaris dans le Selous sont principalement organisés en formule safari package avec accès en avion-taxi et organisation des safaris par les hébergements. Les guides du Selous sont réputés pour leur professionnalisme : leur présence permanente dans la réserve leur donne une excellente connaissance du terrain et des habitudes de la faune. A noter qu’il est impossible de garantir un guide francophone, et que les hébergements regroupent leurs visiteurs au cours des activités de safaris (sauf supplément élevé à prévoir).
Un séjour dans le Selous avec accès en avion-taxi est conseillé pour les voyageurs souhaitant vivre une expérience de safari limitée à quelques jours seulement, dans le cadre d’un voyage combiné avec les îles de Tanzanie. Grâce aux liaisons en avion-taxi, le Selous se combine également facilement avec les autres parcs du sud et de l’ouest de la Tanzanie, tels que le parc de Ruaha, le parc de Katavi et le parc de Mahale.

Tanzanie Authentique conseille aux plus aventureux des safaris en formule privative avec 4x4 et chauffeur-guide à disposition. Dans le cadre d’un voyage sur mesure dans le sud de la Tanzanie, les voyageurs pourront ainsi découvrir une Afrique rurale peu habituée à voir des touristes. Le Selous se combine alors avec le parc de Mikumi (lien cliquable) et le parc des montagnes d’Udzungwa (lien cliquable). Pour rejoindre ensuite les parcs plus à l’ouest, et notamment le Ruaha (lien cliquable), un trajet en avion-taxi est cependant nécessaire.

 

Contactez votre créateur de voyage