Tarangire

 

A environ 2 heures de route au sud de la ville d’Arusha, le Tarangire est un parc national s’étire sur une bande longue et étroite de 2600km² le long des deux rives de la rivière Tarangire. Essentiellement composé de basses collines tapissées de forêts d’acacias et de baobabs géants, il est ponctué d’immenses zones de marais qui alimentent de riches prairies.

 

Vaste zone privilégiée de migration, le parc national du Tarangire accueille une grande quantité d’animaux à la saison sèche. A partir du mois de juin, élans, oryx, éléphants, gnous et zèbres migrent vers les eaux pérennes de la rivière Tarangire et les marais environnants. Alimentés par des sources naturelles, les marais verdoyants sont des oasis qui accueillent quelque 300 espèces d’oiseaux dont de nombreux oiseaux migrateurs. C’est également près des marais que l’on peut observer les lions qui grimpent dans les arbres

 

Quand programmer son voyage dans le parc du Tarangire ?

La meilleure période pour visiter le parc du Tarangire s’étend de juin à octobre, période qui concentre le plus d’animaux, comme par exemple les centaines d’éléphants qui creusent le lit de la rivière à la recherche de nappes souterraines. Les éléphants peuvent toutefois être observés en nombre toute l’année. De décembre à mars, les naissances sont nombreuses dans le parc.Quand programmer son voyage dans le parc du Tarangire ?

 

L'avis des spécialistes

Facile d’accès et habité par une faune variée, le Tarangire est pourtant relativement peu visité par les voyageurs, surtout dans ses parties centrale et sud. De juin à octobre, les concepteurs de safaris sur mesure de Tanzanie Authentique recommandent de loger au cœur du parc et d’y séjourner deux nuits consécutives pour prendre le temps de le découvrir en profondeur. L’idéal est de prévoir 2 nuits dans des hébergements distincts mais complémentaires quant à leur situation géographique. C’est en cette période sèche que les herbivores reviennent en nombre de leur migration annuelle, notamment pour profiter des eaux de la rivière Tarangire. De plus, les voyageurs peuvent y observer parmi les plus fortes concentrations d’éléphants d’Afrique, notamment dans les marais de Silale.

Entre novembre et mars, une nuit dans le parc suffit.

Visiter le Tarangire permet d’avoir une vue complète sur la diversité des parcs du nord de la Tanzanie. C’est l’un des parcs incontournables des programmes courts dans la région d’Arusha.

A l’issue de la découverte du parc du Tarangire, un itinéraire dans le nord de la Tanzanie d’est en ouest peut se dessiner en direction du parc du lac Manyara.

 

Notre sélection d'hébergements dans le Tarangire