Katavi



Situé au sud-ouest de la Tanzanie, non loin du lac Tanganyika et à mi-distance des parcs de Ruaha et de Mahale, le parc national de Katavi couvre près de 5000 km², ce qui en fait le troisième parc de Tanzanie par sa superficie.

Le parc national de Katavi est l’un des moins accessibles de Tanzanie et donc l’un des moins fréquentés. Il offre aux voyageurs le visage d'une Afrique sauvage telle qu’elle existait avant son exploration et une intimité avec la nature rarement égalée en safari.

La plus grande partie du parc de Katavi est couverte par de la brousse arbustive et par une plaine inondable. En saison des pluies, les nombreuses rivières qui descendent des plateaux débordent sur des kilomètres et font foisonner la vie dans la plaine. Ces étendues d’eaux marécageuses sont un havre pour des myriades d’oiseaux et pour la plus forte densité de crocodiles et d’hippopotames de Tanzanie.
Le parc national de Katavi accueille également une faune considérable et variée qui se concentre près des rares points d’eau en saison sèche : des buffles et des éléphants regroupés en immenses troupeaux, des zèbres, des impalas, ainsi que de nombreux lions et hyènes.

 


Quand programmer son voyage dans le parc du Katavi ?

Les centres d’intérêt du parc de Katavi sont liés aux points d’eau comme souvent dans les parcs nationaux et réserves d’Afrique.  Pendant la saison sèche, de juin à octobre, la rivière Katuma se transforme en un mince filet et devient l’unique lieu pour s’abreuver dans la région. C'est donc la meilleure saison pour observer la faune, d’autant plus que les pistes sont praticables.
Durant la saison des pluies, les lacs Katavi et Chada accueillent des milliers d’oiseaux, mais de nombreuses pistes sont inondées et donc impraticables.


L’avis des spécialistes :

En raison de son isolement, le parc national de Katavi est réservé à ceux qui disposent d’un budget élevé. Les vols vers Katavi sont rares et donc chers. Le parc de Katavi s’inscrit généralement dans un programme incluant les parcs de Ruaha et de Mahale, avec des liaisons entre les parcs en avion-taxi. Le calendrier des étapes (de 2 ou 3 nuits chacune) dépend des jours des vols qui relient les parcs entre eux.
Le parc national de Katavi ravira les passionnés de safari qui veulent s’immerger dans la nature et croiser le moins de voyageurs possible. Il est l’un des derniers endroits d'Afrique où l’on peut rencontrer davantage de lions que de touristes. Il offre des spectacles assez uniques en Afrique, comme celui de troupeaux de centaines de buffles et d’éléphants,  ou encore de nombreux hippopotames mâles qui s’affrontent pour partager la même mare à la saison sèche.