Les hautes terres du rift

Sur les hauteurs de l’escarpement du lac Manyara s’étend une zone luxuriante de riches terres agricoles et de splendides paysages de montagne. Au loin se dressent les cratères du Ngorongoro et de l’Oldonyo Lengaï. La région au relief accidenté est recouverte de champs de blé, de patates douces et de plantations de café. Elle contraste de façon saisissante avec le parc du Tarangire situé au fond de la vallée du rift. 

Karatu, la capitale de la région, est une ville-étape entre la découverte du lac Manyara et le Ngorongoro. Les voyageurs peuvent y visiter son marché animé
en commerces riches en souvenirs. Colonisées par les Allemands au milieu du XIXe siècle, les hauteurs fertiles de Karatu comptaient de nombreuses fermes tenues par des blancs, récupérées ensuite à l’indépendance par les différentes ethnies qui peuplent la région. Un certain nombre d’anciennes maisons de planteurs ont été reconverties en lodges aux allures de chalet de montagne entourés de plantations et d’où les voyageurs peuvent partir à la découverte de la région.

Niché au pied des contreforts du Ngorongoro, Mto Wa Mbo est une village alimenté toute au long de l’année par les cours d’eau issus des hauteurs de la chaine des volcans du Ngorongoro. Ajoutez à cela une terre volcanique riche et vous obtenez de Mto Wa Mbo une oasis fertile en plein cœur de la région de la Vallée du Rift. Résultat, tout y pousse : arbres fruitiers, bananiers, tournesols, légumes, rizières … Petit à petit, au fil des décennies, des migrants s'y sont installés venant pour certains de régions lointaines de Tanzanie … faisant ainsi de ce hameau un grand village, le seul endroit d’Afrique où sont parlées les langues des quatre grands familles linguistiques du continent (Bantou, Khoisan, Cushitique et Nilotique). On dénombre aujourd’hui 120 ethnies cohabitant dans le petit périmètre de Mto Wa Mbu, chacune y apportant ses propres traditions.
Ce "melting pot" culturel ne cesse d’étonner les visiteurs : les Massais et leur grande tradition d'éleveurs, les Rangis originaires de Kondoa qui confectionnent tapis et couffins à base du papyrus, les bushmen Sangawes fabricants arcs et flèches de chasse ...  Les habitants de Mto Wa Mbo ont pour la plupart, conservé leurs traditions, y compris dans leur habitat et nourriture. Le village dispose notamment d’un très beau marché local renommé pour ses fruits (dont les fameuses bananes rouges) et les riches céréales de la région (mais, millet, riz etc.). On y trouve également de nombreuses boutiques d’artisanat où se vend l’art Makondé, mondialement reconnu, ainsi que des bars locaux ou se consomment la fameuse bière locale… à la banane !

Tanzanie Authentique propose aux voyageurs de partir découvrir cette région emblématique du pays et d’aller découvrir sa diversité culturelle au cours de visites de villages, de marches dans les plantations ou de balades en VTT. Vous pourrez retrouver la sélection d’hébergements de Tanzanie Authentique dans la rubrique consacrée au Lac Manyara.