Balades et rencontres

Classée au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, la zone de conservation du Ngorongoro se caractérise par son statut spécial de zone protégée où la faune sauvage cohabite avec les humains. Outre des safaris exceptionnels dans le cratère du Ngorongoro et dans la région de N’dutu, la découverte de la région est intimement liée à la rencontre de l’ethnie masaï dont les membres préservent une culture unique.

Tanzanie Authentique propose aux voyageurs d’aller à la rencontre des Masaïs, accompagnés et guidés par des guerriers de cette ethnie. Aux cours de marches faciles d’environ 2 heures dans des paysages de plaines et de volcans assoupis, les voyageurs ont l’occasion de faire des rencontres authentiques en abordant les Masaïs dans leurs lieux de vie.

Les marches sont proposées au départ de certains hébergements de la zone de conservation du Ngorongoro.

Depuis le camp d’Olduvaï, les voyageurs peuvent choisir de partir visiter un village masaï que l’on rejoint après une marche à travers une forêt arbustive et de la plaine où il est fréquent de croiser girafes et antilopes. La visite du village est l’occasion de découvrir l’habitat traditionnel masaï et la qualité de l’artisanat. Il est d’usage que des guerriers masaïs accomplissent une danse rituelle de bienvenue aux visiteurs.

Toujours au départ du camp d’Olduvaï, les marcheurs ont l’occasion d’aller sur la piste des premiers êtres humains qui ont peuplé la terre. Déclaré berceau de l’humanité après les découvertes de scientifiques au cours du XXe siècle, les gorges d’Olduvaï offrent aux voyageurs leurs superbes paysages et un bel exemple de l’environnement hostile dans lequel les Masaïs évoluent.

Par la route cette fois, les voyageurs rejoignent le village d’Endulen, au sud de la zone de conservation. Y a lieu deux fois par mois le plus important marché aux bestiaux de la région. La visite du marché est notamment l’occasion pour les visiteurs de comprendre l’importance du bétail pour les Masaïs, dont les dieux leur auraient légué la propriété exclusive. Marché haut en couleurs, Endulen voit les Masaïs venir de toute la région pour échanger et vendre bêtes et artisanat,  mais aussi pour partager les nouvelles ou organiser mariages et autres cérémonies rituelles.

Au départ du camp Ang’ata Ngorongoro, les voyageurs ont la possibilité de marcher sur l’arête du cratère du Ngorongoro pour en observer les superbes paysages. Les plaines et forêts d’acacias que l’on trouve sur les contreforts du Ngorongoro accueillent plusieurs villages masaïs. Bien que les autorités tanzaniennes leur aient interdit d’y faire paître leurs troupeaux,  les Masaïs pénètrent régulièrement dans le cratère malgré la forte concentration de faune.

La confrontation avec la faune, et en particulier les lions, revêt toujours un caractère initiatique pour les adolescents masaïs dans leur accession au statut d’adulte et de guerrier.