Le Kilimandjaro



Pic le plus élevé du continent et véritable symbole de la beauté de l’Afrique, le Kilimandjaro fascine des générations d’explorateurs et de voyageurs. Le Kilimandjaro est aussi la plus haute montagne du monde à s’élever seule au milieu d’une plaine. Sa base s’étend sur 60 km d’Est en Ouest, et sur 40 km du Nord au Sud.

Les premières pentes du Kilimandjaro sont peuplées de montagnards, les Chaggas, qui vénèrent le Kilimandjaro comme un Dieu. Ils vivent aujourd’hui au milieu des grandes plantations de bananiers et de café installées sur les terres fertiles des grandes fermes des anciens colons.

Le sommet Uhuru Peak, but final de l’ascension, culmine à 5 895 mètres.

Le Kilimandjaro est l’un des hauts sommets les plus faciles à atteindre puisqu’aucune technicité ni équipement particulier ne sont nécessaires. L’ascension exige cependant de l’endurance et une bonne condition physique générale. Présentée par certains comme une randonnée « facile », l’ascension du Kilimandjaro attire de nombreux randonneurs peu expérimentés et mal préparés. De fait, plusieurs victimes sont à déplorer chaque année…

La difficulté majeure de l’ascension du Kilimandjaro est l’altitude. Il est impératif de marcher lentement et régulièrement car l’altitude exige deux fois plus d’efforts et de temps de récupération. La plupart des grimpeurs souffre du manque d’oxygène et de la différence de pression atmosphérique. Le mal des montagnes peut frapper n’importe qui, y compris les sportifs aguerris.
L’autre difficulté est le niveau des températures : elles peuvent descendre jusqu’à -20°C, surtout lors de l’ascension finale vers le pic Uhuru. Comme partout ailleurs en haute altitude, le temps peut changer radicalement en quelques minutes, du beau ciel bleu à la tempête de neige.

Tanzanie authentique organise des ascensions du Kilimandjaro en formule privative, accompagnées par des guides professionnels et d’une équipe chargée de la logistique :
Pour une ascension de 2 personnes, nous prévoyons une équipe de 9 personnes : 1 chef-guide, 1 assistant-guide, 1 cuisinier et 6 porteurs. L’équipement fourni pour l’ascension comprend un kit de premiers secours en haute montagne, des bouteilles d’oxygène et tout le nécessaire au bivouac. Les équipes sont en liaison permanente (par téléphone cellulaire et radio VHF) avec les bureaux de nos correspondants à Moshi et à Arusha.

En termes de budget, prévoir un minimum de 2 100 € par personne (base 2 participants) pour la voie Marangu (sans journée d’acclimatation), jusque 3 500 € par personne pour la voie Lemosho (avec journée d’acclimatation). Ces tarifs incluent les pourboires pour l’équipe mais n’incluent pas les taxes et droits d’entrée dans le parc du Kilimandjaro, ni les transferts par la route avant et après l’ascension.

Tanzanie authentique ne propose ses services pour l’ascension du Kilimandjaro que dans le cadre d’un voyage complet incluant également un safari et/ou un séjour plage.

Différentes voies sont possibles pour l’ascension. Tanzanie authentique a sélectionné 3 d’entre elles :
- la voie Marangu, la plus facile (avec hébergements en refuges)
- la voie Machame, qui présente une plus grande variété de paysages (hébergement sous tente)
- la voie Lemosho, la plus belle et la moins fréquentée, est aussi plus exigeante et plus longue (hébergement sous tente).   

 

C’est la plus empruntée, la plus facile et la moins chère, avec des nuits-étapes en refuge. Durant 5 jours (ou 6 avec une journée d’acclimatation à l’altitude), cette ascension par le sud permet de découvrir les différents stades de végétations que l’on rencontre en montagne sous la latitude équatoriale :
- plantations de café et de bananeraies jusqu’à 1 800 mètres,
- zone de forêt dense jusqu’à 2 800 mètres,
- hautes herbes avec en toile de fond le mont Kibo et ses glaciers enneigés, de 2 800 à 4 000 mètres,
- les sentiers deviennent ensuite caillouteux et traversent des paysages plus arides voire désertiques. Le manque d’oxygène commence alors à se faire sentir et les amplitudes de température deviennent très importantes entre le jour et la nuit. C’est aussi la partie de l’ascension qui offre les paysages les plus spectaculaires. Après une étape d’acclimatation à Horombo Hut, progression par le désert de lave de Saddle pour atteindre Kibo Hut à 4 730 mètres d’altitude. Entre 00h30 et 1h00, montée par des pentes escarpées vers Gillman’s point puis Uhuru Peak à 5 695 mètres d’altitude que l’on atteint au moment du lever du soleil.




C’est la 2ème voie la plus fréquentée (après Marangu ). Prévoir 6 jours (7 avec la journée d’acclimatation à l’altitude). L’hébergement est effectué sous tentes. Elle est nettement plus difficile que la voie Marangu mais offre une plus grande diversité de paysages et d’écosystèmes.
- 6 heures de marche sur un sentier bien tracé qui traverse la forêt conduisant à 3 000 mètres d’altitude à Machame Hut pour une première étape,
- le lendemain, direction Shira Hut à 3 840 mètres, ses superbes vues sur le cône de Shira et sur le mont Méru,
- ensuite, après une montée difficile qui offre de très beaux points de vue sur les glaciers de Kibo, redescente vers la Baranco Valley pour atteindre Barranco Hut situé à 3 950 mètres d’altitude.
- l’ascension se poursuit par une corniche étroite qui surplombe 600 mètres de vide pour continuer soit vers le camp de Karanga pour une journée d’acclimatation, soit poursuivre l’ascension vers Barafu Hut à 4 630 mètres. Barafu sera le point de départ pour l’ultime montée vers le sommet,
- départ vers 1 heure du matin pour l’ascension finale vers Uhuru Peak et ses 5 895 mètres que l’on atteint au moment du lever du soleil.


Plus sauvage et préservée, c’est la voie la moins empruntée mais aussi la plus longue. Elle s’adresse aux randonneurs aguerris. L’ascension par la partie ouest du plateau Shira est notamment considérée comme l’un des plus beaux treks d’Afrique. Prévoir 7 jours (8 avec la journée d’acclimatation à l’altitude).
- le départ se fait depuis la porte de Londorossi située à 1 800 mètres d’altitude sur la face ouest du Kilimandjaro, que l’on rejoint depuis Arusha ou Moshi après environ 3 heures de route. Une fois les formalités d’entrée dans le parc accomplies, compter encore 1 heure de route pour rejoindre Lemosho. Après le déjeuner, l’ascension démarre par 3-4 heures de trek à travers la forêt équatoriale pour rejoindre le premier camp de base situé à 2 650 mètres d’altitude.
- la deuxième journée (6 heures de marche) mène à travers une lande rocheuse jusque sur les bords du plateau de Shira d’où l’on profite d’une très belle vue sur le Kibo. Traversée du plateau de Shira et ses paysages spectaculaires avant de redescendre le lendemain par le col de Lava Tower vers la vallée de Barranco. Le reste de l’ascension se poursuit par la même voie que Machame, via Karanga et Barafu